Un Ramadan dans le respect du voisin et du voisinage…

« Adopte « al ihsân » envers ton voisin, tu seras un croyant (parfait). »
Prophète Mohammed (SBDL)

En cette période du mois de Ramadan, les fidèles sont invités à accompagner leur jeûne d’une maîtrise de leur vocabulaire, de leurs émotions, de leur comportement, ainsi qu’à éviter les conflits et l’agressivité.

Au nom de la religion, parfois, on indispose tout un voisinage, on se soucie très peu des lève-tôt, des malades, de ceux qui se réclament d’une autre croyance ou ceux qui ne croient pas et qui pourtant, ont droit au respect, à la quiétude et à un paisible repos le soir.

Cela implique par exemple les nuisances sonores (surtout la nuit et lors des heures de repos), la façon dont sont stationnées les voitures devant les maisons des voisins ou sur la voie publique, à l’entretien de l’espace publique ou de voisinage, car c’est souvent en raison de ces négligences (considérés par certains comme étant des détails, mais qui, en
réalité, sont très importants) que des tensions durables apparaissent entre voisins et fragilise le vivre ensemble.
On oublie qu’être musulman, c’est d’abord et avant tout une façon d’être envers le Créateur, ensuite envers les créatures et enfin une façon d’être envers soi-même et c’est dans ce cadre que s’inscrit le droit sacré du voisinage. L’adoration de Dieu ne peut pas être fondée sur la négligence des droits d’autrui.

L’islam, exhorte les musulmans à traiter les voisins avec bonté et respect. Allah dit :
« Adorez Dieu et ne Lui attribuez aucun associé. Traitez avec bonté vos parents et vos proches, ainsi que les orphelins, les nécessiteux, le voisin qui est tout près et le voisin qui est éloigné, le compagnon de voyage et le voyageur,… » (Coran S4/V36)

Ainsi, le Saint Coran recommande aux musulmans d’être bienveillants envers les voisins, musulmans ou non. Et ce qui donne le caractère sacré au voisinage, c’est le fait qu’il soit cité dans le Coran, au même titre que l’obéissance totale et absolue de Dieu.

Le prophète Mohammed à son tour rappelait constamment aux hommes et aux femmes de son entourage leurs obligations envers Dieu et envers leurs voisins. Il les exhortait à accomplir de bonnes actions et à remplir leurs obligations. Il leur disait, entre autres : « Quiconque croit en Dieu et au Jour Dernier ne doit causer aucun tort à son voisin. »
Il dit aussi : « Par Allah ! N’est pas croyant ! Par Allah ! N’est pas croyant ! Par Allah ! N’est pas croyant, celui dont le voisin n’est pas à l’abri de ses méfaits. »

A titre de rappel, il faut savoir que les nuisances causées au voisin peuvent avoir des conséquences terribles… Elles peuvent annuler complètement l’effet positif de toutes nos bonnes actions.

C’est pour toutes ces raisons et à titre de rappel, que nous appelons de tous nos vœux, l’ensemble des fidèles à revenir à l’essentiel de notre religion en ayant à l’esprit les finalités de l’adoration, le sens des priorités en conjuguant bonne compréhension et pratique éclairée.
Enfin, tant que ces qualités fondamentales, sont absentes de notre comportement, notre propos aura bien peu d’effet, étant donné que c’est sur nos actes que nous sommes jugés.

Bon Ramadan

L’image contient peut-être : texte

 

Aucun texte alternatif disponible.
L’image contient peut-être : texte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *